Avertir le modérateur

29/07/2010

La santé de la vue est primordiale en France

En matière d'optique, le choix d'opticien repose toujours à celui proposé par la mutuelle alors que les assurés veulent choisir eux même ce qui leur conviennent suivant le sondage mené par Gallileo Business Consulting pour la Centrale des Opticiens.

Les statistiques ont montré que 67% des assurés comparent d'abord le prix et la qualité des lunettes avant l’achat tandis que 33 % font entièrement confiance à leur complémentaire santé en France.

Le directeur de la centrale des opticiens, Fabrice Masson, a affirmé que les consommateurs préfèrent choisir par eux même leur opticien et les lunettes qu'ils veulent même au-delà des garanties proposées. Certains sont même prêt à payer la différence en plus des charges pour obtenir les lunettes qui leur conviendraient. Beaucoup affirment être satisfait du taux de remboursement, qu'ils signalent être avantageux, que leur complémentaire santé leur offre, dans le cadre des réseaux optiques agrées, qu’ils changent de lunettes autant de fois que nécessaire.

Le dernier réseau d'opticien agrée

Les gammes de lunettes reposent surtout à la référence et l'expérience des opticiens. L'achat de produits repose sur la qualité des prestations délivrées aux assurés.

Le dernier réseau d'opticien agréé est Malakoff-Médéric et Harmonie Mutuelles reconnu comme des vrais professionnels pour la filière. Mais il ne faut pas que les assureurs aillent trop loin dans l'ingérence en restreignant l'accès à certains fournisseurs de verre ou en limitant la possibilité de choisir des verres de dernière génération pour ses assurés. Des arguments à faire valoir auprès des assureurs et des employeurs qui choisissent et rédigent les contrats d'assurance santé collectifs pour leurs salariés.

13/07/2010

Les réseaux d’opticiens affiliés ne séduisent plus les clients

Depuis plusieurs années les réseaux d'opticiens affiliés se sont multipliés en France. Le dispositif est récent mais n'arrive pas à convaincre. Il présente pourtant de nombreux avantages aux adhérents. Les remboursements des lunettes sont simplifiés, le paiement également avec le système de tiers payant. De plus, les réseaux proposent des prix très attractifs. De grands groupes de la mutuelle se sont lancés dans l'aventure notamment Axa, Groupama et la Mgen.

Les assurés, eux, ne sont prêts à accepter que l'on leur impose une boutique, un réseau. De plus, le choix des lunettes est restreint. Le large choix est un critère très important dans le choix d'une boutique d'optique. Les clients préfèrent même payer plus de leur poche et avoir les lunettes de leurs rêves. L'avantage du tarif n'est donc pas un bon argument pour attirer les assurés.

De plus, les réseaux d'opticien sont rattachés à une image bas de gamme semblable à celle des marques de distributeur dans les grandes surfaces. La qualité des verres a été remise en cause par des personnes interrogées lors d'une étude. Les conseils dispensés par les opticiens des réseaux agrée ne semble pas être satisfaisants pour les assurés.

Les professionnels ne se bousculent plus pour faire partie de ses réseaux. En effet, les mutuelles leur demandent de trop baisser les prix et de réduire au maximum leurs marges. Donc ils ne voient pas l'intérêt de faire partie de ces réseaux.

18/06/2010

Un nouveau réseau optique va voir le jour : le réseau de Kalivia

 lunettes

Le réseau Kalivia est l’association du groupe Malakoff-Médéric et Harmonie Mutuelles. Les opticiens qui souhaitent adhérer à ce réseau devront remplir plusieurs conditions notamment respecter une charte de qualité et définir des tarifs compétitifs.

Le groupe désire mettre en place des tarifs de référence obligatoire ce qui ne réjouit pas tout le monde. En effet, le groupe Synope a estimé que ce procédé porté atteinte à la liberté du choix du consommateur.

De plus, les opticiens agrée par Kalivia vont pouvoir bénéficier des six millions de personnes couvertes par Malakoff-Médéric et Harmonie. En effet, les adhérents à ses mutuelles auront droit à des réductions sur le prix des verres et des montures. Le groupe Synope considère cela comme de la concurrence déloyale.

Le réseau donne accès au client au tiers payant avec Viademis.

Tous ces projets ne font pas le bonheur de tous les protagonistes du secteur bien au contraire. Le groupe Synope n’a pas caché son mécontentement et souhaite faire annuler ce projet.

Le Synope regroupe est le syndicat des opticiens sous enseigne. Il a fait savoir qu’il porterait l’affaire devant l’Autorité de la concurrence.

Malgré ces menaces le projet suit son cours et les premiers magasins agrée devrait ouvrir courant du mois de juin. Kavalia désirent attirer entre 3000 et 3500 magasins pour jouer sur la carte de la proximité.

Le mécontentement du Synope a eu l’effet inverse souhaité. En effet, au sein même du groupe il y a eu des discordes qui ont mené la division française à quitter le Synope. Cette division se compose de Grand Optical et Général d’Optique qui représentent 11% du marché.

Kalivia continue donc sur sa lancée mais souhaite tout de même être attentifs au respect de la concurrence et propose de travail en collaboration avec les opticiens.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu